1870, en pleines « Guerres Apaches », le chercheur d’or, ex-soldat de l’Union, Tom Jeffords, se rend à Tucson (Arizona). En chemin, il sauve un jeune Indien blessé par des soldats. Quelques Apaches surgissent et lui laissent la vie sauve, alors qu’ils torturent et massacrent d’autres Blancs.
À Tucson, le colonel Bernall voudrait que Jeffords devienne son éclaireur. Mais celui-ci préfère aller seul rencontrer Cochise. Au village indien, ce dernier lui promet que les Apaches n’attaqueront plus les courriers, et Jeffords s’éprend de la belle Sonseeahray. Si désormais les courriers passent sans encombre, un convoi militaire est en revanche attaqué par Cochise et Bernall est tué. De retour à Tucson, accusé d’espionnage, Jeffords est sauvé du lynchage par le général Howard, rescapé de l’attaque. Celui-ci, venu négocier la paix avec Cochise, obtient l’aide de Jeffords et réussit malgré l’opposition de l’Apache Goklia (qui devient Geronimo). La paix s’installe peu à peu, mais les irréductibles de chaque camp n’ont pas renoncé. Il faut toute la persuasion de Cochise et Howard pour sauver la paix, en empêchant Jeffords de céder à la vengeance après la mort de son épouse Sonseeharay, tuée dans une embuscade organisée par le rancher Ben Slade.

J'aime je partage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *